Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 décembre 2009 5 25 /12 /décembre /2009 07:57
Bon j'ai un peu de retard mais bon excusez ma légère flemme après mon noël sur le dancefloor Tokyoïte.
Je vous souhaite donc tous un joyeux Noël, avec tout plein de cadeaux. Moi je vais essayer de vous offrir une petite immersion totale (ouh là c'est que je me la joue reporter de tv) de mon Noël à Tokyo.

Voilà, la soirée du réveillon arrive, je me demande bien quoi faire car je suis assez seul. Aller dans un bar ?  M'offrir une petite sortie en boîte ? Dormir tranquillement ? Discuter sur msn ?
J'étais en train de réfléchir sagement devant mon ordinateur quand soudain, je reçois un message d'un site où je suis inscrit pour avoir des correspondant du monde entier. C'est une japonaise, on engage la conversation et elle finit par me dire que l'on pourrait se voir et qu'elle va à Shibuya. Vous savez là où il y a le fameux carrefour avec plein de personnes, c'est un des endroits les plus célèbres de Tokyo. D'accord je lui dis, je peux venir en métro (je ne la connais pas je précise). Enfin un truc à faire ! Je prends donc le métro tout en lui envoyant des e-mails sur son téléphone portable (les sms n'existent plus depuis longtemps au Japon). Je ne sais pas pourquoi les trains furent aussi lents mais bon, je finis par arriver à Shibuya, près de la statue de Hachiko (un chien loyal qui attendait son maitre tous les jours à la gare). D'abord l'attente fut longue, je ne sais pas où elle est et en plus on dirait quemes e-mails ne passent plus. M'aurait-on posé un lapin ? Non ! Ouf voilà qu'apparemment une toute petite japonaise se dirige vers moi, répondant à la description donnée. Lunettes, couettes, blouson noir, mini-jupe recouvrant des bas mauves et bottes noires. Un peu gothique-punk sur les bords, sans exagération. Bref on va d'abord dans un pub que je connais, toujours grandement fréquenté. On parle, je m'enfile deux demi-pinte de Guinness (bon ça va hein, qui ne boit pas à Noël ?). Elle, commande des frites, que l'on mangera à deux (oui ça mange pas beaucoup les japonaises). Elle commence déjà à chanceler au bout de deux bières. On en arrive plus tard à discuter de la fameuse boîte électro de Shibuya : le Womb. Elle veut absolument y aller ce soir, alors qu'à priori elle devait prendre le train avant minuit. Oui car les trains de Tokyo ne circulent plus entre minuit et 5 heures du matin (c'est pareil à Paris me semble-t-il). Ce qui force, si tu es un peu loin de chez toi, à faire la fête toute la nuit.
Bref, à minuit nous allons donc au Womb. 1500 yen l'entrée (environ 10 euros), ce n'est pas très cher pour Tokyo mais la discothèque n'est ouverte que sur 1 étage dans la salle la plus petite dite du "lounge".
Dommage ! Les autres étages sont énormes et font vraiment penser au mega boîtes que l'on voit dans les films ! House music en fond, nous prenons notre boisson gratuite ce qui ne manquera pas de fatiguer la petite japonaise. Auparavant un jeune-homme m'aborde, c'est un québecois, il parle donc français avec le fameux accent et me parle un peu de ses aventures. Il a voyagé partout en Asie, a appris le japonais et habite en Corée du Sud : "C'bien là-bas t'vois, tout est pareil qu'ici mais deux fois moins cher". Je lui parle de la thaïlande : "Ah oui c'bien aussi là-bas". En passant, j'évite d'expliquer que je viens de la Réunion car à chaque fois ça prend dix minutes pour que les gens comprennent en boîte. Je rencontrerai deux australiens aussi, dont un qui fait du surf. Un japonais est déguisé en Cerf, quelques japonaises en mère-noël bien sexy.
Mais je dois absolument vous parler de ce spécimen, à qui je n'ai pas parlé mais qui m'a bien fait rire en l'observant. Je ne sais pas d'où il vient. Il était seulement venu pour draguer des japonaises et s'était mis en débardeur bien moulant qui laissait entrevoir ses tatouages et ses poils virils. Il reste debout, danse un peu avec son verre à la main, fait un mouvement de l'autre main un peu ridicule et attaque sa proie dès qu'il en repère une. Il a fait ça toute la soirée. Probablement désireux d'aller s'envoyer en l'air dans le "love hotel" le plus proche. Mais voilà le sexy boy n'est pas si habile que cela et va se heurter à l'hypocrisie très imaginative des japonaises. En plus, il n'est pas dans le bon coin, pour draguer des japonaises en mal de gaijins sexys (ou non) il faut aller à Roppongi, cet enfer de boîtes, bars, gogo bars cachés (non non on est pas retourné à Bangkok) dont la faune est constituée à au moins 50% de gaijins. Le plus drôle sera celle avec laquelle il est allé le plus loin, elle fini pas s'éclipser furtivement et lui cherchant comme un con, fini par sortir vu l'heure tardive. Il est alors 4h30 du matin.
La japonaise avec qui je suis venu, a pour la plupart du temps, dormi sur le canapé ! La musique cesse à 5 heures, on s'en va, retrouvant le froid des petites ruelles de Shibuya et on se sépare car nous n'allons pas dans la même ligne de métro. A la prochaine !
Arrivé chez moi il est 6 heures, Je n'ai qu'une envie, dormir, dormir, dormir... Hein ? mince il est 4 heures de l'après-midi, fais ch***  il y a déjà plus de soleil !!!

Joyeux Noël !

Partager cet article

Repost 0
Published by Rom B.
commenter cet article

commentaires

lionel belin 25/12/2009 23:01


J'ai ri jaune au récit de tes aventures car je trouve que tu te débrides pas mal pour ton âge(au mien d'âge,on fait les feintes qu'on peut)De mon temps les mamans accompagnaient leurs jeunes filles
au bal et c'était souvent plus intéressant de draguer les mamans que les filles.Autres temps autres moeurs.Je suis avec beaucoup d'intérêt le feuilleton de tes aventures.ca décoiffe!bisous de
l'ancêtre:P.P


Rom B. 27/12/2009 17:03


Salut PP !

Ca me fait vraiment plaisir de te lire !

Eh oui mais je suis un peu en avance sur mon âge aussi. Lorsque j'étais en vacances ici il y a quelques mois, j'ai rencontré une colonie d'été avec des jeunes de 14 à 18 ans. Imagine leur surprise
quand ils ont vu un mec de 17 ans se débrouiller tout seul au Japon et même en thaïlande. Mais j'ai la chance d'avoir de supers parents qui m'ont donné goût au voyage.
Rassure-toi, je suis loin de faire trop d'excès et Tokyo est une ville sure.

Bisous de ton petit-fils. :) !


Mam 25/12/2009 12:18


Regrettes-tu toujours autant BKK?


Rom B. 27/12/2009 16:58


Bangkok, c'est vraiment différent... Oui je regrette toujours autant Bangkok même si j'ai séché mes larmes car il faut bien avancer et assumer ses choix !


Mam and Dad 25/12/2009 11:27


On s'inquiétait de savoir si tu allais passer le réveillon seul ou non. Nous voilà tout à fait rassurés :-))
Ta demoiselle de compagnie n'a apparemment pas tenu le choc longtemps mais elle a eu le mérite de te sortir de ta solitude.
Le récit de tes rencontres nous a beaucoup amusés. Entre le québécois et le débardeur moulant, tu n'as pas dû t'ennuyer.
A quelle heure la nuit tombe-t-elle?


Rom B. 25/12/2009 12:09


Oui c'était sympa. Et puis pour ne pas te dégoûter Mam, il y avait un sacré monde dans les rues et tous les magasins étaient ouverts jusqu'à au moins 22 heures (comme tous les soirs), les bars
étaient blindés. Bref tout le contraire de la Réunion !!

La nuit tombe à 17h30. A 16 heures j'ai déjà plus de véritable rayons vu qu'il y a un certain nombre d'immeubles.


Présentation

  • : Un Réunionnais à Tokyo.
  • Un Réunionnais à Tokyo.
  • : Vie d'un programmeur informatique (web) à Tokyo ayant auparavant grandi à l'île de la Réunion.
  • Contact

Dogecoin

Dogecoin-accepted.png

DGLnbSWisjvr71duQPPa2w3vfu7uwX2xDA

Recherche

Twitter

Twitter-64.png

Venez tweeter avec moi ! @Reunion Tokyo Xpress

 


Liens