Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 00:30

Voici les résultats des législatives japonaises dont je parlais hier alors que les résultats définitifs n'étaient pas encore sortis :

L'assemblée nationale Japonaise compte 480 sièges.

La coalition Parti libéral-démocrate (PLD) et Komeito (centre, affilié à la Soka Gakkai) remporte largement ces élections avec 325 sièges.

La coalition Parti démocrate Japonais (PDJ) et le Nouveau Parti du Peuple (NPP) tous deux de centre-gauche sont les grands perdants avec seulement 58 sièges contre 232 auparavant. 

L'alliance entre l'"Association pour la restauration du Japon" (droite radicale, populiste) et "Votre Parti" (néo-libéral) devient la deuxième coalition en nombre de sièges au parlement avec 72 sièges !

L'alliance entre le Parti du Futur du Japon (centre-gauche, antinucléaire), le Parti Socialiste Japonais et le Vrai Parti Démocrate remporte seulement 12 sièges.

Le Parti Communiste Japonais (gauche de la "révolution par le vote", antinucléaire) remporte 8 sièges, perdant 1 représentant.

Les indépendants, ont 5 sièges. Mais pas d'info quant à l'élection de ces indépendants soutenus officieusement par le tout nouveau Parti Vert.

Voici un tableau publié sur le site du journal Asahi Shinbun, traduit en Français :

 

elections_2.PNG

 

Le Bilan :

 

Le conservatisme de droite triomphe : 

Le PLD écrase le précédant parti au pouvoir sur une campagne très orientée à droite, reprenant de nombreuses propositions des parti normalement plus radicaux comme la réforme de la constitution, avec une volonté d'avoir une armée conventionnelle et d'être ferme avec la Chine et/ou la Corée du Nord voire la Corée du Sud.

L'Association pour la restauration du Japon et "Votre Parti" sont aussi des partis de droite convervatrice, voire nationaliste, ils devraient se situer à la droite du PLD bien que pouvant parfois s'entendre avec le PDJ.

 

La question nucléaire n'a pas rassemblé les foules :

Bien que le Parti du Futur du Japon (qui n'existait pas vraiment avant, le tableau compte une scission avec le PDJ auparavant me semble-t-il) ait réussi à avoir 9 sièges, soit mieux qu'un Parti Communiste Japonais bien établi, la question nucléaire n'a semble-t-il pas franchement orienté ce vote. Fukushima n'a semble-t-il pas sensibilisé les japonais à la question écologique.

Autre chose, le Parti Vert a été pris de court pas ces élections anticipées et a été obligé de soutenir officieusement des candidats indépendants. Voir cette vidéo reportage du journal en ligne "Aujourd'hui le Japon" :

Les communistes stables sans progression :

Le Parti Communiste Japonais, historiquement bien établi reste à un niveau relativement stable, en légère descente, on ne peut pas parler de crise mais d'incapacité à reconquérir les japonais et surtout d'incapacité à avoir pu surfer sur la question nucléaire. Il ne profite pas de la désaffection pour le PDJ.

Les japonais ont voté sans grand enthousiasme mais ont sévèrement sanctionné le PDJ :

Ce vote comporte des allures de "vote sanction", c'est un carton rouge (ou bleu) donné au PDJ qui a beaucoup déçu. L'abstention est en revanche en hausse (sans avoir les chiffres exacts) et dénote donc un manque d'enthousiasme pour ces élections.



Partager cet article

Repost 0
Published by Rom B.
commenter cet article

commentaires

Helios 22/12/2012 15:00

Merci pour ce résumé des résultats des élections, ça permet d'avoir une petite idée pour ceux qui comme moi ne comprennent pas tout au journal tv ! lol !

Présentation

  • : Un Réunionnais à Tokyo.
  • Un Réunionnais à Tokyo.
  • : Vie d'un programmeur informatique (web) à Tokyo ayant auparavant grandi à l'île de la Réunion.
  • Contact

Dogecoin

Dogecoin-accepted.png

DGLnbSWisjvr71duQPPa2w3vfu7uwX2xDA

Recherche

Twitter

Twitter-64.png

Venez tweeter avec moi ! @Reunion Tokyo Xpress

 


Liens